Olivier Bourguignon

Difficile de résumer le parcours d’un personnage aussi bouillonnant qu’Olivier Bourguignon ! Il fait ses débuts à l’âge de 15 ans en tant qu’étudiant dans la cuisine des Ramiers, enseigne alors gratifiée d’une étoile, suivi d’une formation à l’école hôtelière de Libramont et de nombreux stages parmi les meilleures maisons du namurois. Un bref passage chez les para-commandos l’armera définitivement avant son intégration dans les cuisines de la Petite Fugue, établissement bien connu du piétonnier de la capitale wallonne.
En 1992, il lance son premier restaurant « Le Bourguignon » dans ce qui fût une ancienne vidéothèque ; une aventure qui durera 6 ans et qui sera profondément formatrice pour Olivier. Il reprendra ensuite les fourneaux de l’Aquaplane à Profondeville pendant 5 ans, avant de découvrir avec son épouse Estelle une magnifique bâtisse du XIXème siècle où tout est à faire. Le d’Arville ouvrira ses portes le 27 mai 2004, devenant rapidement un lieu incontournable de la gastronomie namuroise, grâce à une équipe fidèle et soudée.
Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, Olivier ouvrira un bar à vins en 2008 (Les Coulisses – Namur), une brasserie en 2010 (Le Royal – Namur) et des chambres d’hôtes en 2013 (Barabas – Wierde). Sa cuisine est contemporaine, dépouillée de tous les artifices inutiles, et subtilement rehaussée par les créations sucrées de son pâtissier Julien Bouillé.
A la fois au four et au moulin, infatigable travailleur, Olivier Bourguignon consacre une partie de son énergie à des causes qui le touchent, de manière à offrir une expérience culinaire à ceux qui n’y ont pas forcément accès.

16/20 Gault Millau