Jean-François Baele

C’est en observant le travail réalisé par son voisin Philippe Grafé (Domaine du Chenoy), dont les premières vignes ont été plantées en 2003, que Jean-François Baele a eu l’idée d’une reconversion similaire pour les terres agricoles familiales. Tout en conservant un emploi dans une société pharmaceutique, il lance en 2005 son exploitation viticole avec un hectare de vigne de cépage solaris. Depuis, le domaine s’est agrandi, totalisant actuellement 5 hectares et 4 cépages, de manière à assurer la production de vins rosés, blancs, rouges et effervescents. Et pour la petite histoire, à l’extrémité de la vigne coule une rivière, le Ry d’Argent…